Santé › Actualité

Riposte contre Ebola : les prestataires réclament leurs primes

Oly Ilunga ministre congolais de la santé publique

Le ministre de la santé le Dr Oly Ilunga, dit avoir été saisi du mécontentement des certains agents ayant contribuent à la riposte contre Ebola et qui jusqu’à présent ne sont pas payés

Dans un communiqué de presse rendu publique ce jeudi 19 juillet, le patron de la santé publique « s’est engagé à rémunérer toutes les personnes qui ont effectivement travaillé. Cette opération est en cours depuis le début de la riposte en mai 2018 ».

L’argent est déjà disponible, selon le document du ministère de la santé publique. Le retard de paiement des personnes ayant travaillé pour riposter contre Ebola dans la province de l’Equateur, est dû aux procédures de sélections des agents. Ceci dans le but d’assurer une gestion transparente et responsable des fonds à louer pour le service rendu à la population de Mbandaka.

«Par souci d’équité et de redevabilité, il était primordial d’assurer que toutes les personnes actives sur le terrain dans le cadre de différentes commissions mises en place soient rémunérées de façon prompte et juste pour les services rendus à la Nation », rassure le ministre de la santé.

C’est sur cette logique que le Dr Oly Ilunga, le ministère de la santé « avait demandé à chaque commission de fournir des listes complètes des agents déployés ».

Par ailleurs, le ministre de la santé souligne dans ce communiqué, des nombreux problèmes auxquels il a été confronté sur le terrain et qui ont entrainé un retard sur le processus de paiement à savoir : la lenteur de la transmission de ces listes, l’ajout de personnes fictives, l’existence de doublons, la modification continuelle de ces listes, la falsification des documents d’identité, le refus de certains agents de s’identifier etc.

À LA UNE
Retour en haut