Société › Actualité

Retour d’internet prévu à 21h30′ le mardi 23 janvier

A Goma et Bukavu, deux villes de l’Est du pays, certains utilisateurs recevaient internet à travers des opérateurs du Rwanda voisin.

Coupé par le gouvernement dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 janvier, quelques heures avant la répression des manifestations anti-Kabila dans plusieurs villes, Internet sera rétabli ce mardi à partir 21h30′ (heure de Kinshasa), a-t-on appris d’un opérateur.

« Orange (…) pourra procéder à la réouverture des services SMS à 18h00’’ et internet mobile à partir de 21h30’, annonce la société française de téléphonie mobile dans un message laconique adressé à sa clientèle.

A Goma et Bukavu, deux villes de l’Est du pays, certains utilisateurs recevaient internet à travers des opérateurs du Rwanda voisin, selon les habitants.

Bibles à la main, rameaux, chapelets et crucifix, des catholiques ont manifesté dans plusieurs grandes villes congolaises dimanche dernier exigeant le pouvoir à appliquer intégralement l’accord conclu aux dernières heures de décembre 2016 entre pouvoir et opposition sous le parrainage des évêques catholiques.


Ce texte trop disputé enjoint au pouvoir de libérer des prisonniers politiques et la mettre fin à l’exil des opposants menacés d’arrestation à leur retour au pays.

Les catholiques exigent de Joseph Kabila au pouvoir depuis 2001, de déclarer publiquement qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession. Son parti (PPRD…Ndlr) a ouvert lundi à Kinshasa des travaux pour réviser ses statuts en prévision de prochaines élections.

Cet appel à la mobilisation contre Kabila est le deuxième lancé par le Comité laïc de coordination (collectif reconnu par l’épiscopat et Vatican), depuis fin 2017. A quelques heures du 31 décembre 2017, le gouvernement avait dans un courrier demandé aux opérateurs de téléphonie mobile “de suspendre jusqu’à nouvel ordre” SMS et internet pour des “raisons de sécurité d’État“.

À LA UNE
Retour en haut