› Politique

RDC : la machine à voter crée toujours la polémique

La machine à voter contesté en RDC.

La commission électorale nationale indépendante a annoncé cette semaine l’arrivée de 35000 machines à voter en provenance de la Corée du Sud.

Plusieurs membres de l’opposition congolaise contestent la machine à voter et demandent son abandon. Ils estiment que le choix de cet outil est à la fois irréaliste, inadapté au contexte congolais et source de potentielles tricheries. Mais le président de la Commission électorale, Corneille Nangaa s’y accroche.

La commission électorale acte implicitement un retard de près de deux mois sur son programme prévisionnel, faisant craindre aux experts un nouveau glissement dans le calendrier. Plus de 40 000 machines étaient au départ annoncé fin juillet.

Autre sujet qui refera certainement parler les congolais, le fichier électoral. L’OIF y a trouvé d’importantes anomalies. La CENI avait annoncé l’affichage des listes provisoires pour correction au plus tard le 15 juillet. L’opposition attend toujours la liste au 10 août et s’impatiente.

Contentieux sur l’éligibilité des candidats, la machine à voter et le fichier électoral sont des contentieux qu’il faudra régler dans les prochaines semaines en République Démocratique du Congo, pour assurer la crédibilité des élections.

À LA UNE
Retour en haut