Santé › Actualité

Ratissage à Mbandaka où les cas positifs d’Ebola s’étaient réfugiés

Ratissage de la zone de Mdandaka

Le ministre de la santé Congolais a décidé d’une descente dans la vile de Mbakanda pour repérer si il y a des cas suspect après de passage des 3 malades d’Ebola qui s’était évadé.

« Après son dernier voyage à Mbandaka, le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a instruit les équipes de la coordination de la riposte au niveau provincial d’effectuer un ratissage dans le quartier de Bongonzo, dans la ville de Mbandaka, afin d’identifier les derniers cas suspects et contacts. C’était dans le quartier de Bongonzo que les patients qui avaient quitté le centre de traitement d’Ebola de Wangata s’étaient réfugiés », rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué ce mardi 29 mai 2018. Entre dimanche 20 et mardi 22 mai 2018, trois patients avaient quitté de leur propre gré la zone d’isolation de l’hôpital de Wangata (Mbandaka), soutenu par le ministère de la Santé et Médecins Sans Frontières. Le premier patient, qui était sur le point d’être guéri, avait quitté l’hôpital dimanche 20 mai au soir. Les deux autres ont quitté la structure avec leurs familles dans la nuit de lundi à mardi : l’un d’entre eux était décédé à son domicile, et son corps avait été ramené au centre de santé pour un enterrement sécurisé, assisté par les équipes de MSF. Le deuxième avait été ramené au centre le mardi 22 mai au matin et il était décédé pendant la nuit. Il avait été enterré le mercredi 23 mai 2018.


Dans les prochains jours, les experts de la surveillance épidémiologique passeront de ménage en ménage afin de s’assurer que toutes les personnes ayant été en contact avec les patients sont suivies et bénéficient de la vaccination. Ils seront accompagnés par les équipes en charge de la communication et du suivi psycho-social pour sensibiliser les ménages.

À LA UNE
Retour en haut