Société › Actualité

La police interdit la circulation des véhicules sans plaque d’immatriculation

Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la PNC

L’annonce a été faite mardi 15 mai par le porte-parole de la police nationale congolaise (PNC), au cours d’une conférence de presse

A partir de ce mercredi 16 mai, les véhicules sans plaque d’immatriculation, et à vitres fumées ou teintées sont interdits de circuler dans l’ensemble du territoire congolais. L’annonce a été faite mardi 15 mai au cours d’une conférence de presse.  C’est une décision signée par le commissaire général de la police nationale congolaise, Amuli Dieudonné. Cela fait suite à la recrudescence de la criminalité dans les grandes villes, notamment à Kinshasa, où les enlèvements au moyen des véhicules gagnent du terrain.

Pour ce faire, toutes les mesures d’encadrement sont prises pour la réussite de cette opération, a fait savoir Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la PNC. « La PNC, va travailler conjointement avec les services de la Direction Générale d’Immigration (DGI), qui mettra à la disposition des patrouilleurs les bases de données des différents véhicules. La police fera des contrôles de routine avec des lecteurs code QR, qui seront appliqués sur les étiquettes collées sur ces véhicules pour lire l’authenticité de la plaque d’immatriculation, la couleur, le numéro de châssis et le nom du propriétaire », a- t-il expliqué.

Par ailleurs, le Commissaire a souligné que les récalcitrants s’exposeront à la rigueur de la loi. Avant de marteler : « ce ne sont pas seulement les propriétaires de ces véhicules qui sont concernés. Il y a aussi ceux qui seront commis à des missions de patrouille qui ne le feront pas conformément aux directives de la hiérarchie. Nous n’allons pas permettre l’indiscipline de certains agents véreux qui vont continuer à alimenter l’insécurité de la population », a insisté le porte-parole de la PNC.
Le 14 mai dernier, une réunion extraordinaire de sécurité, s’est tenue au sein de la PNC et au le commissaire divisionnaire principal instruisait à tous les commissaires provinciaux, de procéder à l’interdiction de la circulation des véhicules sans plaques d’immatriculation.

À LA UNE
Retour en haut