Politique › Justice

Ouverture de la 2ème information judiciaire ouverte contre Katumbi

Moïse Katubi

La justice congolaise a ouvert lundi 18 juin, une deuxième information judiciaire contre Katumbi pour falsification de son passeport

Les collaborateurs du président de l’Ensemble ont réagi sur cette deuxième ouverture d’information judiciaire qu’ils qualifient d’acharnement du pouvoir qui veut écarter Katumbi de la course à la magistrature suprême.

Olivier Kamitatu Etsu, porte-parole et directeur de cabinet de Moïse Katumbi, a réagi hier lundi 18 juin sur twitter d’être contre le procureur général de la République. « Si le ridicule pouvait tuer, vous seriez foudroyé » a-t-il dit.

Toujours par le biais de twitter, Olivier Kamitatu interroge le procureur général de la République en ces termes : « vous n’êtes pas indifférent aux accablantes révélations de la presse dites-vous ?  Pour le confondre, le directeur de cabinet de katumbi lui rafraîchie la mémoire sur la corruption et les détournements révélés par la presse congolaise. « Au fait qu’on est-il des détournements révélés par la presse sur Panama Papers, BGFI, Semlex, Bukanga Lonzo, bâtiment Hypnose ? Lance Olivier Kamitatu sur Floribert Kabange Numbi procureur de la République.


Les proches de Katumbi, candidat de l’Ensemble pour le changement à la présidentielle du 23 décembre prochain, parle d’un procès politique et de l’acharnement du pouvoir.

L’ex gouverneur de la province du Katanga, est déjà poursuivi pour affaires mercenaires pour atteinte à la sûreté de l’Etat et pour la spoliation d’un immeuble. A cela s’ajoute, deux informations judiciaires ouvertes ce lundi 18juin 2018 à son encontre. L’une pour usurpation de la nationalité congolaise et l’autre pour falsification de son passeport.

À LIRE AUSSI

À LA UNE
Retour en haut