Personnalités › Interviews

Mushobekwa condamne l’investissement des paroisses par les «Bérets rouges» du PPRD

La ministre Congolaise des Droits humains a critiqué ce geste des jeunes du PPRD (parti présidentiel) au cours de son intervention à la 37ème session du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU. Marie-Ange Mushobekwa a également appelé l’église à la neutralité dans la période de tension politique que traverse le pays.

A la 37ème session du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU, la ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, s’est offusquée de l’envahissement de la cathédrale Notre-Dame, à Kinshasa, samedi dernier par les jeunes militants du PPRD (parti présidentiel) en béret rouge.

«Les lieux de culte ne peuvent jamais être profanés ni par certains éléments indisciplinés des forces de l’ordre, ni par certains manifestants proches de l’opposition, torse nu avec des bandeaux rouges sur la tête sifflant devant la croix de Jésus Christ, ni par d’autres proches d’un parti de la majorité avec des bérets rouges sur la tête scandant des menaces dans la cour d’une paroisse. Ces actes sont condamnables non seulement par des lois du pays mais aussi par la morale», a déclaré la ministre, le 27 février 2018, au Conseil des Droits de l’Homme.


Marie-Ange Mushobekwa a également appelé l’église à la neutralité dans la période de tension politique que traverse le pays.

«L’église doit rester neutre et jouer son rôle de rassembleur. Elle doit éviter de monter certains de ses fidèles contre d’autres les poussant ainsi à s’affronter comme cela s’est passé le 24 février dernier dans une paroisse, à Kinshasa », a-t-elle ajouté. Un appel qui, sans doute, fait allusion à des manifestations anti-pouvoir organisées par le Comité Laïc de Coordination (CLC) et soutenues par l’église catholique.

À LA UNE
Retour en haut