International › APA

Mondial 2018 : Les Lions de l’Atlas fin prêts pour affronter l’Iran

Vendredi 15 juin, les regards des Marocains seront tournés vers le Stade de Saint-Pétersbourg qui accueillera la rencontre Maroc-Iran, à l’occasion de la première journée de la phase de poules de la Coupe du monde 2018 (Groupe B). Un match qui s’annonce décisif pour les deux équipes qui n’ont pas droit à l’erreur pour espérer accéder aux huitièmes de finale.Le coach marocain, Hervé Renard attend de ses joueurs qu’ils donnent le maximum lors de cette rencontre qui sera difficile compte tenu de la qualité de la formation iranienne qui dispose, selon lui, « d’un bon milieu de terrain et d’attaquants rapides ». Néanmoins, il a assuré que c’est une équipe qui a ses faiblesses.

 Lors d’une conférence de presse d’avant match, le technicien français a, en outre, souligné que la formation iranienne dispose d’un bon milieu de terrain avec des joueurs capables de se projeter vite vers l’avant et des attaquants de qualités. Il a, néanmoins, édulcoré son propos en assurant que c’est une équipe qui aussi ses faiblesses. Il a, en outre, précisé que ses joueurs se donneront à fond pour aller le plus loin possible dans la compétition «on est pas une petite équipe. On a de bons joueurs et on va se donner à fond pour aller le plus loin dans la compétition».

Concernant la préparation des Lions de l’Atlas pour ce grand rendez-vous footballistique planétaire, le technicien français a indiqué que le stage de préparation s’est bien passé à part le cas Nabil Dirar blessé et qui a repris les entraînements avec le groupe il y a à peine une semaine.

 Trois fois champion d’Asie, l’Iran va disputer sa cinquième Coupe du monde, à l’instar du Maroc. Il est entraîné par l’expérimenté Carlos Queiroz et s’est qualifié sans difficulté pour cette édition 2018.

Malgré le fait qu’elle n’ait pu se préparer dans de bonnes conditions, la Team Melli espère battre tous les pronostics et atteindre pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale.

Les Perses possèdent de bons joueurs offensifs comme Sardar Azmoun et Alireza Jahanbakhsh, le meilleur buteur de la saison écoulée en Eredivisie (D1 Pays-Bas). Leur ligne défensive est très solide et physique avec Ramin Rezaeian à droite, Roozbeh Cheshmi et Morteza Pouraliganji dans l’axe, ainsi que Milad Mohammadi à gauche.


Les milieux de terrain essayent toujours de récupérer le ballon le plus vite possible et sont présents aussi bien sur le plan offensif que défensif. En outre, le coach Queiroz est capable d’alterner entre un schéma offensif et un schéma prudent en fonction du contexte du match et du niveau de l’adversaire.

Historiquement, les deux formations ne se sont jamais affrontées. Le Maroc est en forme et n’a plus perdu depuis 10 matches, tandis que l’Iran a connu 7 victoires, 2 défaites et un nul sur ses 10 dernières rencontres.

Le onze probable des Lions de l’Atlas (4-2-3-1): Munir, Dirar, Benatia, Saiss, Hakimi, Boussoufa, El Ahmadi, Belhanda, Ziyech, Amrabat, El Kaabi.

Le onze probable de la Team Melli (4-1-4-1): Beiranvand, Rezaeian, Cheshmi, Pouraliganji, Mohammadi, Ebrahimi, Shojaei, Hajsafi, Taremi, Jahanbakhsh, Azmoun.

À LA UNE
Retour en haut