Eco et Business › L'Eco en +

Mbujimayi : le prix d’un litre de carburant passe de 2000 FC à 5000 FC

Pour le président de la Fédération des Entreprise du Congo, cette situation est la conséquence du manque d’approvisionnement suffisant en carburant dans cette ville.

Le prix du carburant à la pompe a été sensiblement revu à la hausse à Mbujimayi dans la province du Kasai-Orientale. Pour le président de la Fédération des Entreprise du Congo, FEC/ Mbujimayi, le manque d’approvisionnement suffisant en carburant est à la base de cette situation. Le carburant se vend à 5000 FC le litre depuis le début de la semaine.

Selon plusieurs sources locales, le litre d’essence est progressivement passé de 2000 à 5000 FC il y a bientôt un mois. Pour le président provincial de la Fédération des Entreprises du Congo Dominique Ilunga N’kashama, le faible approvisionnement du carburant enregistré ces derniers jours est dû à l’enclavement de la province causé par la dégradation des routes et les difficultés de la Société nationale de chemin de fer du Congo (SNCC) à desservir cette province.


« La SNCC n’arrive pas à mettre à la disposition des opérateurs économiques des wagons pour pouvoir acheminer une grande quantité des marchandises qui se trouve au grand Katanga. Il est difficile pour l’instant de s’approvisionner en carburant par la voie ferroviaire comme d’habitude. A cela il faut ajouter les difficultés liées au mauvais état de nos routes. Le pont reliant la province de Haut-Lomami et la province de Lomami n’est pas dans un bon état et les opérateurs économiques sont obligés de décharger leurs marchandises de l’autres côté de la rive, les faire traverser dans des conditions difficiles, avant de les embarquer dans d’autres camions en destination de Mbujimayi. D’où la difficulté de s’approvisionner en carburant pour la province», a expliqué le président provincial de la FEC.

Dominique Ilunga N’kashama affirme également avoir contacté, ensemble avec les autorités provinciales, les autorités de SNCC pour que les stocks qui traînent encore à Lubumbashi et à Ilebo soient acheminés rapidement à Mbujimayi. La FEC/Mbujimayi, demande par ailleurs à tous les opérateurs économiques du secteur, d’apporter également d’autres informations sur d’autres circuits d’approvisionnement afin de continuer les discussions avec le gouvernement provincial du Kasaï-Orientale pour résoudre le problème du carburant dans cette zone située au centre du pays.

À LA UNE
Retour en haut