› Santé

La lutte contre Ebola continue dans le Nord-Kivu

Le combat se poursuit pour contenir l'épidémie

Une semaine après l’annonce de la dixième épidémie d’Ebola en RDC, les mesures pour lutter contre le filovirus ont commencé à être mises en place dans la région du Nord-Kivu.

Plusieurs acteurs sont présents sur place dans la zone du Nord-Kivu en prise actuellement à un conflit armé. Sur place, dans le territoire de Béni, le ministère de la Santé, l’institut national de recherche biomédical, l’Organisation mondiale de la santé, la Croix-Rouge et Médecins sans frontières sont mobilisés pour contenir l’épidémie, mais aussi faire de la prévention auprès de la population et expliquer ce qu’est Ebola. De nombreux vaccins sont arrivés dans la journée de mercredi sur place, à Béni, mais aussi à Mangina, l’épicentre de l’épidémie, afin de lancer la campagne de vaccination dans toutes les régions concernées.

D’un autre côté, l’inquiétude des associations humanitaires grandit. Les communautés concernées par cette épidémie d’Ebola, la dixième en RDC, ont été touchées par les conflits armés, et souffrent d’un manque d’accès aux soins de santé et à l’eau. Cette épidémie pourrait renforcer cette situation de crise, la lutte contre Ebola se rajoutant à d’autres initiatives d’aide aux populations dans le Nord-Kivu. Mardi, le ministère de la Santé de la RDC a annoncé les derniers chiffres concernant cette épidémie : 16 cas confirmés, dont 9 décès, une trentaine de cas probables et une quarantaine de cas suspects.

À LA UNE
Retour en haut