Politique › Actualité

L’UDPS demande le remplacement de Kalamba comme rapporteur dudit parti au sein de la CENI

Jean Pierre Kalamba

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), accuse le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku de recourir à des manœuvres dilatoires pour empêcher le remplacement de son délégué

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a tenu une conférence de presse mardi 12 juin 2018, à son siège de Limeté. Au cours de celle-ci, la plateforme politique accuse Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, de vouloir empêcher le remplacement de Kalamba, comme rapporteur du parti au sein de la CENI.

« A défaut d’inscrire la question à l’ordre du jour dans les sessions passées à l’hémicycle, aujourd’hui Minaku veut imposer un consensus au sein du groupe parlementaire UDPS et Alliés en violation flagrante de l’accord de la Saint-Sylvestre », déplore Paul Tshilumbu, porte-parole de l’UDPS.

Le point de presse de l’UDPS intervient juste après que le président de l’assemblée nationale ait proposé un consensus au sein du groupe parlementaire UDPS et Alliés, qui se trouve divise au sujet du remplacement de Kalamba comme délégué de l’UDPS à la CENI.

« 36 députés du groupe parlementaire UDPS et alliés réclament le remplacement de Jean-Pierre Kalamba à la CENI. Contre 16 uniquement qui s’y opposent. Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale impose aux députés d’un groupe parlementaire de défendre les orientations et les prises de position du parti dont ils sont l’émanation légitime. Au nom de quel parti agissent ces députés rebelles qui captivent l’attention du président de l’Assemblée nationale au détriment de ceux qui préservent le point de vue du parti UDPS et Alliés, conforme aux prescrits de l’accord de la Cenco ?», s’interroge Paul Tshilumbu.

Par ailleurs, le parti de Félix Tshisekedi prend à témoin la communauté nationale et internationale sur les conséquences qui pourraient intervenir aux manœuvres dilatoires du président de l’assemblée nationale Aubin Minaku d’empêcher le remplacement de Jean-Pierre Kalamba.

 

 

À LA UNE
Retour en haut