› Société

Lubumbashi : la police présente 8 présumés bandits armés

Ces malfrats ont été arrêtées dans le cadre de l’opération « kimia » (paix/calme) lancée le week-end dernier par les forces de l’ordre.

La ville de Lubumbashi (Haut-Katanga) fait face à une insécurité caractérisée par l’activisme des bandits armés. Mardi 17 avril, la police a présenté au gouverneur Célestin Pande huit présumés bandits armés arrêtés dans la ville.

Le commissaire provincial de la Police nationale Congolaise au Haut-Katanga, Paulin Kyungu, qui a présenté ces malfrats n’a pas déterminé le lieu de leur arrestation. Leurs armes n’ont pas également été présentées.

Selon le général Kyungu, ces personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’opération « kimia » (paix/calme) lancée le week-end dernier par les forces de l’ordre dans le but de faire face à l’insécurité grandissante à Lubumbashi.


Des échauffourées ont éclaté la semaine dernière entre les habitants du quartier Golf, à Lubumbashi, et les policiers après le meurtre de deux personnes par des assaillants armés sur l’avenue Lubembe.

Le chef de la police au Haut-Katanga a déploré l’ampleur de l’insécurité dans la ville cuprifère en dépit de l’implication des forces de l’ordre pour son éradication. Le général Kyungu a ainsi rappelé les policiers commis auprès des entreprises de gardiennage afin de renforcer la sécurité. Il annonce aussi la création de nouvelles unités dans les points chauds de la ville de Lubumbashi.

À LA UNE
Retour en haut