› Personnalités

CPI: l ’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba acquitté en appel

Jean-Pierre Bemba acquitté en appel

En 2016, l’ancien chef de guerre avait été reconnu coupable de « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre » commis en Centrafrique par la Cour pénale internationale.

Condamné en première instance à 18 ans de prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, Jean-Pierre Bemba a été acquitté en appel, a décidé la Cour pénale internationale. La majorité des juges d’appel ont décidé d’annuler la décision de la cour de première instance après avoir relevé de sérieuses erreurs dans le jugement, notamment dans la non prise en cause de circonstances atténuantes. La chambre d’appel « annule la déclaration de culpabilité de Jean-Pierre Bemba » et « prononce l’acquittement de l’accusé car les sérieuses erreurs commises par la chambre de première instance font entièrement disparaître sa responsabilité pénale », a déclaré la juge Christine van den Wyngaert.

En 2016, l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) et ex-candidat à l’élection de 2006 avait été reconnu coupable par la justice internationale de « crimes contre l’humanité » et de « crimes de guerre », commis non pas dans son pays mais en République centrafricaine, en 2002 et 2003. Le « chairman », comme l’appellent ses partisans, avait été condamné à dix-huit ans de prison. Ses défenseurs avaient fait appel, comme le procureur, qui réclamait une peine d’au moins vingt-cinq ans.

À LA UNE
Retour en haut