› Société

Lac Edouard : la pêche suspendue après

Une décision qui arrive après la disparition de vingt pêcheurs locaux, dans la région, 48 heures après un accrochage entre la force navale congolaise et des présumés marins ougandais, entre Kasindi et Semuliki.

La pêche est suspendue, depuis deux jours, sur la partie nord du lac Edouard dans le Parc National des Virunga, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu). Une décision probablement des autorités provinciales et territoriales, qui séjournent depuis ce week-end dans l’enclave de pêche de Kyavinyonge.

Une dizaine de familles de Kyavinyonge, territoire de Beni, sont déjà en deuil depuis dimanche 8 juillet. Environ 24 pêcheurs manqueraient à l’appel dans cette enclave de pêche, affirme une source de la Coopérative des pêcheurs des Virunga (COOPEVI).


Un des pêcheurs, qui a accosté en catastrophe dimanche matin aux bords de Kyavinyonge, a déclaré que ses collègues auraient été tués par des hommes assimilés aux militaires ougandais et qu’il serait le seul survivant. Au moins sept embarcations de pêche ont, par la suite, été retrouvées vides sur le lac, ajoute cette source.  Les délégués du gouvernement provincial, qui séjournent à Kyavinyonge, ont instruit les pêcheurs de suspendre toute activité dans cette zone déclarée désormais rouge.

Cette décision est prise, en attendant que le Mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL, déjà informé, termine l’enquête sur le clash ayant opposé, jeudi, l’armée congolaise à l’armée ougandaise vers Kasindi port, ajoutent les responsables de la force navale à Goma. Entre-temps, au moins cent pêcheurs congolais, arrêtés par la marine ougandaise, sont détenus en Ouganda. 57 à Rwashama et 45 autres au cachot ougandais de Katwe.

À LA UNE
Retour en haut