Eco et Business › L'Eco en +

La SCTP entend desservir Nioki, Bandundu-Ville, Lusambo et Kikwit

La Société Congolaise des Transports et des Ports.

Objectif, positionner entre Kisangani et Mbandaka un bateau afin de transporter des produits alimentaires et autres venant des différents affluant du Fleuve Congo.

La Société Congolaise des Transports et des Ports, SCTP, compte couvrir d’ici le mois de Juin, à travers ses différentes flottes fluviales, les villes d’Ilebo, Nioki, Bandundu-Ville et à partir de la seconde moitié de l’année, les villes de Lusambo et Kikwit.

Dans un document interne, il en ressort que le bateau M/B Luberu est déjà à Kisangani et pourra descendre avec plus au moins 4000 tonnes de marchandises et grumes. Au même moment ITB Kokolo repart à Kisangani avec plus de 1600 tonnes de ciment avant de descendre avec plus de 2000 tonnes de marchandises. Selon un responsable de la SCTP qui a requis l’anonymat. L’objectif est de positionner entre Kisangani et Mbandaka un bateau afin de transporter des produits alimentaires et autres venant des différents affluant du Fleuve Congo.

«  Nous voulons avoir une Flotte à Mbandaka et Kisangani qui pourrait de temps en temps aller vers la Mongala, l’Ubangi et autres Rivières pour transporter du riz, des haricots, des maniocs, de l’huile de Palme, du Café et autres. Nous avons eu des discussions avec certaines organisations qui nous ont confirmé que la plupart des commerçants se découragent parce que les armateurs refusent d’accoster dans certains ports pour transporter leurs marchandises. Nous n’avons pas beaucoup de flottes pour les mettre partout mais nous optimiser les peu que nous avons pour aider la population paysanne à évacuer leurs produits » a-t-il affirmé.


Toujours selon notre source, les M/B Inzia, Ipamu et Lukamba seront aussi opérationnels entre février et mai 2018 dans les différents affluant du Fleuve Congo.

« Nous faisons tout pour couvrir Nioki et Bandundu ville dans un premier temps avec le M/S Gungu. Mais notre souci est aussi de faire jonction avec la SNCC via le port d’Ilebo pour faciliter les échanges avec la partie est du pays. Nous voulons également atteindre Lusambo pour couvrir le centre du pays et permettre ainsi une bonne circulation des personnes et des leurs biens » affirme-t-elle.

Interrogé à ce sujet, le DG de la SCTP se refuse de tout commentaire. Mais une autre source de cette même société affirme également qu’un vaste programme est en cours pour le retour des trains marchandises appelé communément ‘ Kibolabola’ mais aussi la fiabilisation du train VIP entre Kinshasa et Matadi.

À LA UNE
Retour en haut