Société › Actualité

Kongo-Central : plus de 300 ex-combattants de Kitona réclament de rentrer dans leurs milieux

Les recrues au centre d'instruction de la base militaire de Kitona (Kongo-Central). Radio Okapi. Ph/Jean-Pierre Elali

Ces démobilisés passent la nuit à la belle étoile pour se faire entendre.

Plus de 300 ex-combattants cantonnés à Kitona observent depuis 63 jours un sit-in devant le bâtiment administratif du territoire de Muanda pour réclamer de rentrer dans leurs milieux d’origine.
Ces démobilisés passent la nuit à la belle étoile pour se faire entendre. La plupart affirment avoir achevé le processus de démobilisation à la base militaire de Kitona depuis deux ou trois mois.

De son côté, l’Association congolaise pour la défense des droits humains, une ONG de défense des droits de l’homme active à Muanda, déplore les conditions dans lesquelles vivent les manifestants.


D’après Samuel Manzongo, le coordonnateur de cette ONG, déjà quatre ex-combattants sont décédés faute de prise en charge. Ils n’ont pas accès aux soins de santé et depuis une semaine, ils n’ont plus de ration alimentaire, a-t-il signalé.

Il demande au ministre de la Défense nationale et au Premier ministre Bruno Tshibala de tout faire pour organiser l’évacuation de ces démobilisés vers leurs milieux d’origine en vue de maintenir la paix à Muanda.

À LA UNE
Retour en haut