Santé › Actualité

Kasenga : 12 morts d’une maladie pas encore déterminée

Possible résurgence de la rougeole à Kesenga en RDC.

Selon les sources médicales, les patients présentaient tous des mêmes signes, qui laissent croire qu’ils souffraient de rougeole.

Au centre de santé Mathieu, dans la localité Sapwe à Kasenga, douze personnes sont mortes en l’espace de trois jours. Pour Mathieu Kyobelwa, infirmier dans cet hôpital, la plupart de ces malades présentaient des signes tels que des yeux et lèvres rougis et des éruptions cutanées, ce qui laisserait penser qu’ils étaient tous atteint de rougeole. De la même source, nous apprenons que l’âge des décédés variait de 08 à 16 ans.

Une quarantaine de cas suspects de rougeole ont été enregistrés en une semaine dans plus de cinq villages situés sur l’axe Lubumbashi-Kasenga dont Kasomeno, Lubanda, Malambwe, Sapwe 1 et 2. L’infirmier Kyobelwa rassure tout de même qu’un rapport a été envoyé à Kinshasa pour que des prélèvements soient effectués sur les malades pour des analyses.

Même s’il craint que le nombre des enfants touchés par cette maladie dans le territoire soit plus élevé que celui enregistré, parce que plusieurs parents préfèrent garder leurs enfants malades à la maison faute de moyens.

« Il y a aussi cette croyance en vogue ici qui dit que si on achemine l’enfant à l’hôpital, il va succomber. Voilà pourquoi certains parents gardent leurs enfants à la maison avec l’espoir qu’ils guérissent. C’est un crime contre l’humanité que nous dénonçons et combattons », a-t-il martelé.

À LA UNE
Retour en haut