L’info en continu

    • mardi 19 juin
    • Côte d’Ivoire : La pluie fait une quinzaine de morts à Abidjan

      journaldekinshasa.com - 18h23

      Les ouvrages de drainage sont mis à rude épreuve, plusieurs n’ayant pas été réhabilités depuis la dernière saison des pluies, témoignent des riverains. Les pluies ont occasionné des éboulements, d’importants dégâts matériels et les unités du Groupement des sapeurs-pompiers n’ont pas chômé. Ce matin, Abidjan compte encore une fois ses morts. 15 personnes sont décédées, annonce pour moment le ministère ivoirien de l’intérieur, soit 8 dans le quartier présidentiel de Cocody, 2 à Yopougon Mossikro et 1 dans le quartier de Paillet et 4 corps flottants. Un bébé figure au compteur des victimes. Les pluies avaient déjà occasionné 2 morts les 10 et 11 mai où il est tombé entre 60 et 90 mm d’eau en une seule soirée. ace aux intempéries, le gouvernement ivoirien annonce un projet d’assainissement d’une enveloppe 530 milliards f Cfa sur la période 2018-2033 pour la réhabilitation d’installations existantes, notamment 157 km de réseaux enterrés à Abidjan, la remise en état de 4 stations de pompage, ainsi que des travaux neufs, à savoir la construction de 600 km de réseaux enterrés, 33 stations de pompage et 4 stations d’épuration.

    • Tchad : Un nouveau gouvernement

      journaldekinshasa.com - 17h33

      Le premier gouvernement de la 4ème république n’aura duré qu’une quarantaine de jours. Parmi les sortants nous avons le Ministre d’état, ministre des infrastructures, Jean Bernard Padaré qui est remplacé par Abdramane Mouctar Mahamat. Ce poste connait une transformation et devient simplement Ministère des infrastructures des transports et du désenclavement. On note un changement à l’enseignement supérieur. Dr David Houdeingar Ngarimaden remplace Zakaria Fadoul Kitir.Tandis qu’à la communication, le poste est désormais occupé par Madame Ndolenodji Alixe Naimbaye qui devient donc la porte-parole du gouvernement. Elle fut secrétaire d’Etat aux Affaires Étrangères. Elle remplace à ce poste Madame Madeleine Alingué locataire du Ministère du tourisme et du développement artistique. Les postes clés comme la défense, les affaires étrangères, les finances ainsi que celui de la sécurité publique restent inchangés.

    • lundi 18 juin
    • L’Angola accueil ce 20 juin 2018, le 43è Forum de la SADC

      journaldekinshasa.com - 09h39

      La 43è Assemblée plénière du Forum Parlementaire de la SADC s’ouvrira à Luanda le 20 juin sous le thème « Le Rôle des Parlements dans l’Approfondissement de l’Intégration Economique de la SADC à travers l’Industrialisation. Ces assises examineront également  la question de la transformation du Forum en Parlement régional. Le pays de Joao Lourenço milite pour l’inscription du sujet sur la transformation du Forum de la SADC en Parlement régional dans l’ordre du jour du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe prévue en Août 2018 à Windhoek Namibie.

    • lundi 11 juin
    • Tchad : Poursuite de la grève dans la justice

      journaldekinshasa.com - 16h23

      Les grévistes qui ont eu la « tête » du gouverneur du Logone Oriental demandent celles de plusieurs autres civils et militaires. Les avocats, notaires et huissiers décident de poursuivre leur grève au moins jusqu’au 13 juin prochain. Ils avaient demandé et obtenu le limogeage du gouverneur du Logone Oriental par le gouvernement. Cette fois, ils réclament le limogeage des autorités militaires et civiles également impliquées dans l’agression de l’avocat Doumra Manassé. Selon Me Hissein Ngaro, responsable national de la chambre des huissiers du Tchad, les grévistes demandent au gouvernement outre leur limogeage de les mettre à la disposition de la justice. Si ce lundi le gouvernement met les personnes incriminées à la disposition de la justice, le travail reprendra dès ce mardi a-t-il ajouté. Il a révélé que l’avocat agressé se porte bien et qu’il a même assisté à leur dernière conférence de presse.

       

    • jeudi 07 juin
    • Espagne: Pedro Sanchez a dévoilé un gouvernement majoritairement féminin

      journaldekinshasa.com - 12h32

      Le socialiste Pedro Sanchez nouveau président du gouvernement espagnol, a présenté mercredi 6 juin au roi Felipe VI un gouvernement majoritairement féminin. Avec 11 femmes et 6 hommes, ce gouvernement va  prêter  serment  ce jeudi 7juin 2018 devant le roi Felipe VI. C’est un gouvernement minoritaire depuis le rétablissement de la démocratie.

    • Mali : Oumou Sangaré rend hommage à Mamoudou Gassama

      journaldekinshasa.com - 11h56

      La chanteuse malienne a rendu hommage à Mamoudou Gassama, son compatriote salué comme héro après avoir sauvé un enfant de 4 ans suspendu à un balcon à Paris. La diva est apparue sur scène avec Mamoudou en soulevant sa main sous un tonnerre les applaudissements du public venu assister au Festival « We Love Green » qui s’est déroulé le weekend dernier à Paris.  » Bravo le Mali, toute l’humanité est fière de toi, tu as sauvé une vie innocente, Bravo Mamoudou » a déclaré Oumou Sangaré. On pouvait entendre le public scandé « Gassama ». Mamoudou Gassama a attiré les regards du monde après avoir réalisé son acte héroïque en grimpant 4 étages pour sauver une enfant de 4 ans suspendu à un balcon.

    • Kenya : 100 médecins cubains en renfort au Kenya

      journaldekinshasa.com - 11h55

      Les médecins cubains ont commencé à arriver au Kenya à l’invitation du ministère de la Santé kenyan. Le gouvernement affirme que les 100 médecins aideront à résoudre la pénurie de spécialistes dans le pays. Mais leur présence est contestée par le syndicat des médecins kényans, qui affirme qu’il y a encore des médecins kenyans formés à embaucher. Les 50 premiers médecins cubains sont arrivés à l’aéroport Jomo Kenyatta de Nairobi dans la nuit de mardi à mercredi. Les 50 autres sont attendus ce jeudi. Ils seront déployés à travers le pays, en particulier dans les zones difficiles d’accès où il y a peu de spécialistes. L’État paiera leurs salaires tandis que le gouvernement local financera l’hébergement et le transport. Le gouvernement assure que les Cubains vont offrir un soutien spécialisé nécessaire et une formation à leurs homologues kenyans.

       

    • lundi 04 juin
    • France : le secrétaire général d’Élysée soupçonné de conflit d’intérêts

      journaldekinshasa.com - 13h39

      Le parquet national financier a ouvert ce lundi 4 juin 2018, une enquête sur Alexis Kohler, numéro 2 de l’Élysée, soupçonné de conflit d’intérêts. L’association anticorruption Anticor a dénoncé les liens étroits qu’il entretient avec l’armateur italo-suisse MSC.  Suivant une plainte de l’association Anticor, pour « prise illégale d’intérêt et trafic d’influence », le parquet national financier (PNF) a décidé ce 4 juin d’ouvrir une enquête sur l’actuel secrétaire général de l’Élysée.

    • vendredi 01 juin
    • Tunisie: Youssef Chahed accuse Hafedh Caid d’avoir détruit le parti présidentiel

      journaldekinshasa.com - 15h29

      Sous pression depuis quelques semaines passes, le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed est sorti de son silence pour défendre son bilan et accuser Hafedh Caid Essebsi, le fils du président, d’avoir détruit le parti du président Beji Caid el Sebsi. Selon le premier ministre, les dirigeants de Nidaa Tounes, et le fils du président Béji, ont détruit le partit présidentiel. Cela est devenu une menace pour les institutions publiques. Le chef du gouvernement tunisien a brutalement attaqué le directeur exécutif du parti présidentiel et le fils du président lors d’un discours retransmis en directe à la télévision nationale dans lequel il  a défendu son bilan.
      Issu des rangs de Nadaa Tounes dont une partie réclame aujourd’hui son départ, Youssef Chahed, 42 ans, a semble-t-il choisi son mode de défense : l’attaque. Isolé mais déterminé, il n’envisage pas de démissionner. En Tunisie, des élections présidentielles et législatives sont prévues en 2019.

    • Espagne: Pedro Sanchez nouveau chef du gouvernement en remplacement de Rajoy

      journaldekinshasa.com - 14h54

      Le Parlement espagnol a voté ce vendredi 01 juin 2018,  une motion de censure renversant le chef du gouvernement Mariano Rajoy. Le patron du Parti socialiste, Pedro Sanchez, lui succède officiellement. Une page de l’histoire politique espagnole se tourne. Au pouvoir depuis 2011, Mariano Rajoy âgé de 63 ans ; a été renversé ce vendredi par une motion de censure au parlement espagnole qui dans la foulée, a accordé sa confiance au président du socialiste Pedro Sanchez.

    • mardi 29 mai
    • Tchad: la présidence propose de compenser les salaires amputés par des avantages en nature

      journaldekinshasa.com - 09h28

      La fonction publique a observé une grève générale à l’appel de la plateforme syndicale revendicative, un regroupement des syndicats les plus représentatifs. Les travailleurs protestent contre le non-respect du moratoire conclut à la mi-mars avec le gouvernement pour payer aux employés intégralement leurs salaires après plusieurs mois de coupes pour faire face à l’austérité. Une promesse qui n’a pas été tenue et comme il y a deux mois, le service public a été paralysé en ce début de semaine. « Nous voulons aussi dire à la population de nous comprendre. Nous sommes excédés. Vous avez compris que le gouvernement nous a toujours poussés vers la grève. Voilà… Nous sommes à cette nouvelle grève qui malheureusement ne va pas arranger nos enfants, ne va pas arranger la population. Mais nous sommes contraints. Vous savez, c’est une question de survie aussi pour nous militants ». Selon nos informations, le cabinet de la présidence a rencontré les syndicats, hier lundi, pour proposer de rembourser aux fonctionnaires les montants amputés de leurs salaires par des compensations en nature.

    • jeudi 24 mai
    • RCA: la Minusca ouvre une enquête après la mort de 12 personnes au PK5 de Bangui

      journaldekinshasa.com - 18h10

      12 personnes ont été tuées ce mercredi lors de violences dans le quartier de PK5 à Bangui. La Mission des Nations unies, la Minusca, annonce l’ouverture d’une enquête. Les violences entre milices des quartiers voisins du PK5 et de Fatima continuent à Bangui, ce jeudi. A l’origine, deux hommes armés ont lancé des grenades en direction des autodéfenses du PK5, mercredi matin, alors que le marché battait son plein. Deux personnes sont mortes lors de ce premier évènement.En représailles, alors que les tensions sont toujours présentes dans le quartier, plusieurs membres de ces groupes d’autodéfense ont mené des actions de vengeance contre le quartier de Fatima. Un quartier déjà endeuillé le 1er mai après l’attaque d’une église qui a fait au moins 24 morts et 170 blessés. Lors de ces représailles, plusieurs personnes ont perdu la vie. Le chef d’un des quartiers du PK5 aurait été égorgé lors de ces violences a indiqué, ce jeudi matin, le chargé des affaires civiles.  la Minusca dit avoir ouvert une enquête.

    • Sénégal: les étudiants de nouveau dans la rue

      journaldekinshasa.com - 18h06

      Ce  jeudi 24 mai, dix jours après la mort d’un des leurs, Fallou Sène, à l’université de Saint-Louis. C’était lors d’une manifestation pour le versement des bourses qui a dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre. Depuis, les campus sont en ébullition à Saint-Louis mais aussi Ziguinchor ou encore Dakar. Les étudiants ont marché ce matin pour rendre hommage à leur camarade et réclamer la justice. Larmes de tristesse, de colère, de lutte, 2 000 étudiants se sont retrouvés très tôt au pied de l’obélisque : « Camarades étudiants, vous vous demandons d’observer une minute de silence à l’endroit de notre frère camarade ». Symbole de cette manifestation, explique Amadou Sar, le rouge : « Le rouge symbolique la lutte, la bataille, notre mécontentement suite à la mort de notre très cher camarade Fallou Sène ». Les étudiants grévistes veulent la justice pour leur camarade Fallou Sène et doutent pour le moment des promesses de l’Etat.  Justice pour Fallou Sène, démission des ministres notamment de l’Enseignement supérieur, remise en état des facultés… la liste des revendications s’allonge.

       

    • mardi 22 mai
    • Guinée: Ibrahima Kassory Fofana nommé Premier ministre

      journaldekinshasa.com - 16h48

      Cinq jours après la démission du Premier ministre Mamadi Youla et de son gouvernement, le président guinéen Alpha Condé a nommé un nouveau chef du gouvernement en la personne de Ibrahima Kassory Fofana. Economiste de formation, Kassory Fofana est une personnalité bien connue des Guinéens.Kassory Fofana entre pour la première fois au gouvernement en 1996 à la faveur de la nomination de Sidya Touré au poste de Premier ministre. Il occupa alors le poste du Budget et de la Restructuration du secteur parapublic. Il y restera deux ans. Opte  pour un exil volontaire au Sénégal puis aux Etats-Unis. De retour en Guinée, il mettra en place sa propre formation politique « Guinée pour tous ». S’inscrivant résolument dans l’opposition radicale, il a été très virulent vis-à-vis d’Alpha Condé et de son régime avant de revenir à de meilleurs sentiments. Vendredi dernier, il a signé une alliance « absorption » entre son parti et celui du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) au pouvoir et demandé à ses militants et responsables à tous les niveaux d’adhérer sans condition au RPG.

    • vendredi 18 mai
    • Turc : sommet extraordinaire des dirigeants du monde musulman pour faire condamner Israël

      journaldekinshasa.com - 10h56

      Le président turc Erdogan, qui depuis quelques jours tire à boulets rouges sur Israël depuis le carnage de Gaza, accueille  ce vendredi 18 mai 2018 des dirigeants du monde musulman pour faire condamner l’Etat hébreu. Mais selon les observateurs, peu de mesures concrètes sont attendues en raison de divisions. Ce sommet extraordinaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) aura lieu sous la présidence de Recep Tayyip Erdogan à Istanbul, où se déroulera également une manifestation  pacifique  de soutien aux Palestiniens dans l’après-midi.  Le président Turc, qui s’est remarqué par ses critiques extrêmement virulentes contre Israël depuis la mort le 14 mai dernier de 60 Palestiniens sous les balles israéliennes à Gaza, a dit espérer que l’OCI enverrait « un message très fort » à l’Etat hébreu.

    • jeudi 17 mai
    • Les burundais votent en nombre pour donner le pouvoir absolu à Nkurunziza

      AFP - 17h58

      Les Burundais votaient en nombre jeudi lors d’un référendum encadré de près par le régime sur une vaste révision constitutionnelle destinée à renforcer le pouvoir du président Pierre Nkurunziza et à lui permettre d’éventuellement rester en fonctions jusqu’en 2034. Sous un important déploiement sécuritaire, avec véhicules blindés et forces de l’ordre avec de nombreux effectifs, les Burundais ont afflué très tôt dans les 11.076 bureaux de vote, fortement incités en ce sens par les autorités. Quelque 4,8 millions d’électeurs étaient appelés à s’exprimer sur cette réforme qui consacre définitivement la dérive autocratique du pouvoir observée ces trois dernières années.

    • Zambie: le chanteur et militant pilato placé en détention

      AFP - 17h51

      La justice zambienne a ordonné jeudi la mise en détention du chanteur populaire et controversé Chama Fumba, arrêté mercredi à son retour dans son pays qu’il avait fui, craignant pour sa vie.Chama Fumba, plus connu sous le nom de Pilato, avait été arrêté par des policiers en civil à son arrivée en provenance d’Afrique du Sud, après quatre mois passés à l’étranger. Il avait fui la Zambie après avoir reçu des menaces de partisans du Front patriotique, le parti au pouvoir, à propos de sa chanson « Koswe Mumpoto » (« Un rat dans le plat »). Beaucoup de gens ont vu dans cette chanson des accusations de corruption contre le président Edgar Lungu et ses ministres.

    • Macron condamne des « actes odieux » commis par Israël à Gaza

      reuters - 17h47

      Emmanuel Macron a condamné jeudi 17 mai, les “actes odieux” commis par Israël contre des manifestants palestiniens dans la bande de Gaza et s’est défendu de toute complaisance, trois jours après la soixantaine de morts palestiniens dans des violences imputées par l’Etat hébreu au Hamas.

    • lundi 14 mai
    • Le HCR manque de fonds pour aider les réfugiés burundais

      journaldekinshasa.com - 17h27

      Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés alerte sur la situation des réfugiés « oubliés » de la communauté internationale, les Burundais, qui sont aujourd’hui plus de 420 000 répartis essentiellement dans les pays voisins du Burundi, en crise depuis trois ans. A ce jour, le HCR n’a recueilli que 9 % des fonds nécessaires pour leur venir en aide en 2018 alors que l’année est déjà bien avancée. Les problèmes de financement de l’aide aux réfugiés burundais ont des conséquences très concrètes sur le terrain, rappelle le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés. A commencer par de nombreuses privations. « On pourrait voir une augmentation de la malnutrition, une augmentation de la mortalité chez les gens qui sont atteints par des maladies et des problèmes pour scolariser les enfants réfugiés », explique Andréas Kirchoff, porte-parole du HCR en République démocratique du Congo, un pays qui abrite près de 50 000 réfugiés en provenance du pays voisin.

    • mardi 08 mai
    • Au Gabon, le nouveau gouvernement prête serment devant le président Ali Bongo

      journaldekinshasa.com - 15h13

      Ce lundi 7 mai 2018, tous les membres du nouveau gouvernement ont prêté serment devant le président de la République Ali Bongo qui avait à ses côtés les membres de la Cour constitutionnelle. Ce principe est écrit dans la Constitution promulguée le 10 janvier dernier. C’est une grande première au Gabon. Un fait qui ne passe toujours pas dans l’opposition qui craint que le Gabon glisse vers une royauté. Tous les ministres, à l’appel de leur nom ont défilé devant le pupitre lire le serment écrit, la main droite levée en face du président Bongo : « Je jure de respecter la Constitution et l’Etat de droit, de remplir consciencieusement les devoirs de ma charge dans le respect de ses obligations de loyauté à l’égard du chef de l’Etat ».

      Pour l’opposant Gérard Ella Nguéma, cette prestation de serment renvoi une image négative du pays à l’étranger : « Nous pensons que nous allons, pieds et mains liés, vers une monarchisation du pouvoir. Lorsque vous prenez le sentiment des Gabonais, tout le monde craint une dérive totalitaire ». La principale curiosité des Gabonais était de savoir si les trois opposants cooptés dans le nouveau gouvernement seraient présents. Ils étaient bel et bien là. Tous ont dit avoir répondu à un appel républicain pour servir le pays

       

       

       

    • Madagascar: l’opposition hésite à rencontrer l’envoyé spécial des Nations unies

      journaldekinshasa.com - 11h05

      Si jusqu’ici la politique de la chaise vide prévalait, 10 députés ont accepté de rencontrer la FFKM, le Conseil des églises de Madagascar, lundi après-midi. Au sein du comité de coordination des députés pour le changement la question est en débat. « C’est une crise qui doit être discutée par les Malgaches et résolue par les Malgaches ». C’est ce qu’a déclaré lundi après-midi sur la place du 13 mai, la porte-parole de l’opposition, la députée Hanitriniaina Razafimanantsoa. Un signal en apparence clair : le refus catégorique de toute forme de médiation internationale, comme depuis le début de mouvement il y a une quinzaine de jours.

      Pourtant, les députés semblent s’adoucir. « La question de rencontrer Abdoulaye Bathily est en débat au sein du comité de coordination. On avait bien dit qu’on refusait la médiation de l’Eglise au début du mouvement, et finalement nous y sommes allés lundi après-midi ». confie ainsi Guy Rivo, député TIM. Dix députés de l’opposition se sont en effet rendus lundi au siège de la FFKM, après le HVM – le parti au pouvoir. Chacun a pu exposer son point de vue, et le ton est donné. Les députés de l’opposition ont demandé à l’organisation religieuse de convaincre le président de la République de Madagascar de démissionner. Le message est clair : sans démission, pas de négociations.

    • lundi 07 mai
    • Amnistie au Tchad: le ministre de la Justice confirme l’étendue de la mesure

      journaldekinshasa.com - 13h48

      Le président du Tchad Idriss Déby a annoncé une amnistie générale à tous les Tchadiens en exil pour des raisons politiques. Ce dimanche, le ministre tchadien de la Justice, Djimet Arabi, est revenu sur la portée de cette mesure. Selon lui, la prochaine loi d’amnistie  va concerner un large éventail de crimes : « Quand on parle de l’amnistie, c’est une loi qui efface toutes les infractions qui ont été commises, et ça le fait d’une façon rétroactive. Même ceux qui ont détourné de l’argent, ceux qui ont tué, ceux qui ont pillé. Une fois qu’il y a cette loi d’amnistie, elle efface toutes les infractions et ils peuvent tranquillement rentrer chez eux. » Pourtant dans son discours, à l’occasion de la promulgation de la IVe République, le chef de l’Etat a annoncé une guerre sans merci contre les détournements. Le ministre insiste sur le fait que la loi d’amnistie absout toute poursuite et, pour cette raison, les exilés n’ont aucune raison de douter de la sincérité du pouvoir.

    • Côte d’Ivoire : le président ivoirien se prépare à la présidentielle de 2020

      journaldekinshasa.com - 10h52

      À deux ans seulement de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, le parti au pouvoir a fait un premier pas pour sa fusion avec les autres formations de la coalition au pouvoir. Le Rassemblement des républicains (RDR) parti cher au président Alassane Ouattara a procédé le week end dernier a un vote pour la formation d’un parti unique avec ses alliés et prévoit une primaire avant la présidence de 2020.  

    • Bénin: les magistrats reprennent le travail après deux mois de grève

      journaldekinshasa.com - 10h04

      En grève depuis le 26 février pour protester contre des défalcations, les magistrats du Bénin ont suspendu leur mouvement et reprennent leur activité ce lundi 7 mai. Les tribunaux étaient fermés pour lutter contre ses retenues sur salaire opérées par le gouvernement après des grèves antérieures. Les magistrats espèrent que le gouvernement sera sensible à cet effort et entendra leurs demandes. Issoudine Ibrahim, juge d’instruction à Porto Novo et vice-président de l’UNAMAP, l’Union nationale des magistrats du Bénin, explique que leurs revendications n’ont pas encore abouti, mais il espère que les autorités répondront favorablement à leur geste de bonne volonté de reprendre le travail, notamment lors d’une éventuelle rencontre avec le gouvernement.

    • vendredi 04 mai
    • Tchad : La nouvelle constitution Tchadienne a été promulguée

      journaldekinshasa.com - 15h57

      Malgré la saisine du Conseil constitutionnel tchadien par vingt-six députés de l’opposition afin d’obtenir l’annulation du projet de loi constitutionnelle portant adoption de la Constitution de la 4ème République, le texte adopté lundi le 30 avril par le parlement a été promulgué ce vendredi 4 mai 2018. Dans son discours délivré à cette occasion, Idriss Déby, le président tchadien a félicité les députés « merci d’avoir écouté la voix de leur conscience en opérant le choix utile, le choix du peuple ». La nouvelle constitution, qui renforce les prérogatives du président Idriss Deby Itno, a été adoptée par 132 voix pour et deux contre. Seuls deux députés de l’opposition étaient présents à la plénière, la majorité l’ayant boycotté.

      Le président tchadien a indiqué que « l’entrée en vigueur effective de la nouvelle constitution consacre la refondation de la Nation tchadienne qui se veut plus ambitieuse et plus forte ». La nouvelle constitution est présentée par le président Idriss Déby comme un texte fondamental porteur de changement au plan social, politique et économique qui permettra l’avènement d’un « Tchad nouveau, résolument tourné vers le futur et la modernité.

    • Burundi: la BBC et La Voix de l’Amérique en langue locale suspendues

      journaldekinshasa.com - 15h56

      Alors que la campagne pour le référendum a été officiellement lancée sans que le texte ne soit connu, l’espace médiatique se réduit encore un peu plus. Le Conseil national de la communication a décidé de suspendre pour six mois la diffusion de la BBC et de La Voix de l’Amérique, les deux radios internationales qui diffusent des programmes en langue locale.  Après la destruction des principales radios privées en 2015, si les Burundais souhaitaient entendre dans leur langue le point de vue des représentants de l’opposition ou de la société en exil, il n’y avait que sur la BBC et la VOA qu’ils pouvaient encore le faire. Dans un pays où plus de 80 % de la population ne parlent que le kirundi, voire le swahili, c’est évidemment un nouveau coup de semonce dans le paysage médiatique burundais. Les radios locales – elles – restent très contrôlées.

      La BBC se voit reprocher de mettre en cause « la cohésion nationale » et a relayé les propos des citoyens ou d’intervenants qui seraient jugés déplacés, non-vérifiés, diffamatoires, de nature à porter atteinte à la personnalité du président ou à inciter à la haine ethnique. La Voix de l’Amérique voit aussi sa fréquence suspendue, pour avoir relayé les programmes de radio Bonesha FM. Une radio détruite en 2015, interdite en 2017, qui n’était plus diffusé que sur Internet.  RFI, elle est mise en garde pour un traitement jugé tendancieux et mensonger pour deux interventions les 21 mars et 25 avril derniers.

       

    • Mozambique : Afonso Dhlakama, le leader de l’opposition mozambicaine n’est plus

      journaldekinshasa.com - 12h29

      A 65 ans, l’opposant historique Afonso Dhlakama président du principal parti de l’opposition Mozambicaine est décédé jeudi 03 mai à la suite d’une maladie.  L’exe guérillero devenu responsable politique a dirigé la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) pendant 39 ans. Il avait débuté sa carrier politique au moment de l’indépendance, un an après l’indépendance, la Renamo se transforme à un parti politique qu’il a dirigé jusqu’à sa mort.                                                                           

    • 3. Gabon : Emmanuel Issoze Ngondet reconduit à son poste du premier ministre

      journaldekinshasa.com - 12h27

      A deux jours seulement de la démission du gouvernement, le président gabonais Ali Bongo a reconduit son premier ministre à son poste. Ce dernier va recomposer un nouveau gouvernement qui permettra au plus vite possible aux gabonais afin d’élire leurs représentant à la chambre basse du parlement. Cette démission était la décision de la cour constitutionnelle pour donner suite aux élections législatives reportée à deux reprises.

    • Gabon : Ali Bongo reconduit son Premier ministre après la démission du gouvernement

      journaldekinshasa.com - 10h15

      Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet a été reconduit ce jeudi 3 mai 2018 dans ses fonctions, deux jours après avoir présenté la démission de son gouvernement à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle. Lundi, la Cour constitutionnelle avait en effet demandé  le départ du gouvernement et annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale, que le Sénat remplacera temporairement. Il lui revient désormais de former un nouveau gouvernement. Depuis lundi 1er mai, le Gabon est dans un flou institutionnel. Jeudi, Casimir Oyé Mba le vice-président de l’Union nationale (UN), a demandé au Centre gabonais des élections de fixer avant le mois de septembre la date des législatives. L’opposant  condamne la décision de la Cour constitutionnelle, parlant « d’un coup d’Etat institutionnel ». Pour l’opposition, c’est parce que le pouvoir redoute de perdre les législatives qu’il « traîne volontairement les pieds », pour reprendre l’expression de Casimir Oyé Mba qui parle « d’un scénario concocté à l’avance ».

    • Guinée : Affaire Bolloré/ Alpha Condé veut porter plainte pour dénonciation calomnieuse

      journaldekinshasa.com - 09h53

      Le président Alpha Condé a annoncé jeudi 3 mai son intention de déposer une plainte en France pour « dénonciation calomnieuse » dans le cadre de « l’affaire Bolloré », l’homme d’affaires français mis en examen pour « corruption d’agent public étranger », « complicité d’abus de confiance » et  « faux et usage de faux ». Trois chefs d’inculpation qui concernent notamment les conditions d’obtention de la concession du terminal à conteneurs du port de Conakry attribué au groupe par décret présidentiel en mars 2011. Si le ministre guinéen de la Justice, avait assuré que la Guinée allait « collaborer avec la France » dans cette affaire, le président de la République ne s’était pas encore exprimé publiquement. Il l’a fait devant les journalistes réunis à l’occasion de la journée mondiale pour la liberté de la presse.

      « Aucun de vous n’a cherché ici à savoir quelle est la vérité, a lancé Alpha Condé. Je vais porter plainte en France pour dénonciation calomnieuse. J’ai décidé de porter plainte, mais vous qu’est-ce que vous faites ? Vous continuez à casser l’image du pays. » Le chef de l’Etat a fustigé le récent classement de Reporter sans frontières dans lequel la Guinée figure à la 104ème place, à cause selon lui, des journalistes guinéens qu’il accuse de ternir l’image du pays. Il a pris à titre d’exemple : la récente mise en examen de Vincent Bolloré.

Page 1 of 1612345...10...Last »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Kinshasa et recevez gratuitement toute l’actualité