Politique › Institutions

Fichier électoral: la Céni lance le processus de publication des listes électorales

Production des listes en marche

L’opposition congolaise demande que soient radiés du fichier électoral les 16,6% des électeurs enrôlés sans empreinte digitale.

Révélés par l’audit de l’Organisation internationale de la Francophonie. Pour certains opposants, il peut s’agir des électeurs fictifs. Mais la Céni se veut rassurante. Corneille Nangaa, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), soutient que les recommandations de la mission d’audit de l’OIF seront prises en compte, dans le respect de la Constitution et du calendrier électoral. Et pour éviter toute suspicion, il annonce le début officiel ce lundi 28 mai 2018 du travail d’impression, de déploiement et d’affichage des listes électorales provisoires, qui avait déjà commencé la semaine dernière. « Nous allons produire les listes électorales par circonscription et par centre de vote et elles seront affichées au niveau de nos antennes », explique-t-il. Les électeurs pourront ainsi 60 jours avant les scrutins, consulter ces listes et relevé des anomalies éventuelles avant la publication de la liste définitive. « Et tout cela pour faire en sorte que quinze jours avant le scrutin, nous publions les listes définitives qui seront publiées par circonscription, centre de vote et bureau de vote » rajoute Corneille Nangaa.


Malgré les critiques de l’opposition, Corneille Nangaa rappelle la conclusion générale de l’audit du fichier électoral réalisé par l’OIF et ajoute que le calendrier électoral sera respecté. « Aujourd’hui, nous avons un fichier fiable, comme l’a dit l’OIF, un fichier inclusif, exhaustif et actualisé. Et le cap est désormais vers les élections du 23 décembre. »

À LA UNE
Retour en haut