Politique › Institutions

La fiabilité de l’audit du fichier électoral en doute

Les travaux se poursuivent

Le Comité Laïc de Coordination s’interroge sur les propos tenus par le Général Siaka Sangaré, chef de la délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie qui audite le fichier électoral.

Bien qu’il faille saluer le démarrage des travaux d’audit du fichier électoral par une équipe d’experts de l’OIF accompagnés des observateurs nationaux, le CLC exprime son inquiétude suite à la déclaration du responsable de cette équipe qui a affirmé « il n’y avait pas e fichier électoral idéal ! ». Faut-il croire que le résultat de l’audit serait déjà disponible, avant même d’avoir commencé ? », S’interrogent le CLC dans un communiqué publié ce mercredi 16 mai 2018. Les propos critiqués ont été tenus le 9 mai au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à l’occasion de la première réunion du comité Ad hoc pour l’audit du fichier électoral.


Par ailleurs, les travaux sur ce fichier se poursuivent en présence de tous les délégués.  « Nous sommes contents parce que nous constatons qu’il y a l’inclusivité. Les délégués de la MP, de l’opposition et de la société civile sont là. Nous souhaitons qu’il ait transparence, et nous voulons un travail sérieux », avait souhaité le Général Sangaré.

À LA UNE
Retour en haut