› Santé

Ebola : Nouveau cas à Beni et début des vaccinations

La riposte contre Ebola est lancé

Les autorités sanitaires congolaises ont lancé mercredi  le 8 août  2018 une campagne de vaccination contre Ebola à Mangina, dans la zone de santé de Mabalako (Nord-Kivu).

C’est à 30 kilomètres à l’ouest de la ville de Beni que la maladie a été déclarée officiellement le 1 août 2018 et  a déjà fait 36 morts. “Toutes les mesures de prévention sont déjà à place, il était vraiment important d’ajouter le dernier pilier de la riposte qui est la vaccination. Elle va nous permettre de casser la chaîne de transmission à travers la communauté”, affirme le Dr Oly Ilunga, ministre de la santé. “La maladie à virus Ebola est agressive. Nous devons y répondre avec force”, a déclaré dans un communiqué depuis Genève le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé  (OMS), Tedros Adhanom“Introduire la vaccination aussi rapidement est un des principaux outils au début de la réponse. Encore une fois, la RDC a démontré un fort leadership dans la réponse rapide à cette épidémie”, rajoute-t-il.

Une personne a été atteinte du virus Ebola dans la ville de Beni, portant à quatre le nombre de cas confirmés en zone urbaine, a annoncé le ministère de la santé. “Au total, 44 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 17 confirmés et 27 probables. 47 cas suspects sont en cours d’investigation. 1 nouveau cas confirmé à Béni”, écrit le ministère dans son bulletin journalier. Le ministère de la santé et l’OMS indiquent qu’ils utiliseront les mêmes méthodes de vaccination appliquées pour lutter contre Ebola à Bikoro dans la province de l’Equateur. Estimant que la propagation de l’épidémie pourrait être facilitée par les mouvements intenses des populations dans la région, l’OMS a demandé mardi aux pays voisins de la RDC (Rwanda, Ouganda et Burundi) de renforcer la surveillance le long de la frontière avec la province Nord-Kivu.

À LA UNE
Retour en haut