Personnalités › Interviews

Didier Reynders : “chaque crise politique importante au Congo complique les relations avec la Belgique »

Le ministre belge des Affaires étrangères

Didier Reynders, qui a répondu aux questions des confrères de la RTBF (Radio télévision belge francophone), a admis une situation diplomatique compliquée entre la Belgique et la RDC.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, s’est exprimé sur la détérioration des relations bilatérales entre la RDC et son pays parlant d’une situation récurrente chaque fois qu’il y a une crise majeure en RDC.

Didier Reynders, qui a répondu aux questions des confrères de la RTBF (Radio télévision belge francophone), a admis une situation diplomatique compliquée entre la Belgique et la RDC, mais avoue que son pays ne ménage pas ses efforts dans la recherche des solutions de sortie de crise. Selon lui, les crises importantes en RDC ont généralement eu pour effet de rendre difficiles les relations entre les deux pays.


« Nos relations sont évidemment compliquées parce qu’il y a une crise depuis 2016 au Congo. Normalement des élections auraient dû avoir lieu, en vertu de la Constitution, à la fin de 2016. La situation est compliquée, elle l’est d’ailleurs aussi pour une partie de la population sur le plan humanitaire. Elle l’est aussi sur le plan sécuritaire : il y a des incidents de sécurité dans plusieurs régions du pays. Mais nous travaillons sur cette sortie de crise avec l’ensemble des partenaires européens et internationaux, en espérant que l’on puisse réellement trouver une solution à cette situation au Congo. On sait que chaque fois qu’il y a une crise politique importante au Congo, cela complique les relations bilatérales avec la Belgique », a déclaré le ministre belge.

Après la décision de la Belgique de revoir son aide à la coopération avec l’État congolais, ce dernier a pris une série de décisions dont la fermeture de la Maison Schengen, de l’Agence belge de développement, la réduction des fréquences des vols de la compagnie aérienne belge SN Brussels Airlines et, plus récemment, la fermeture des postes consulaires de la Belgique à Lubumbashi et à Goma.

À LA UNE
Retour en haut