Société › Actualité

Carbone Beni s’exprime 5 mois après son arrestation

Carbone Beni remobilise ses troupes

Le Coordonnateur du mouvement citoyen Filimbi, Carbone Béni, détenu depuis près de 5 mois, a lancé un message sur sa page Facebook appelant ses confrères à la résistance.

Carbone Beni s’est exprimé pour la première fois après avoir passé 160 jours de détention dans les locaux de l’Agence nationale de Renseignements (ANR) avant d’être transféré au parquet de la Gombe. “Mes salutations à mes très chers compatriotes et compagnons de lutte et du combat pour le changement. Nous sommes bel et bien transférés au parquet de la Gombe pour comparaître devant le magistrat, après plus de 160 jours de détention ferme et secrète dans les cachots de l’ANR suivie d’une hospitalisation de 30 jours suite à une intervention chirurgicale que j’ai subie. Merci pour tous vos soutiens et la sympathie que vous avez manifestés et continuez à manifester à notre égard jusqu’au jour de notre libération. Seule la lutte libère .Comme je l’ai toujours dit, résistons seulement”, a-t-il écrit dans la soirée du jeudi 7 juin 2018 sur son compte Facebook.


Carbone Béni et quatre de ses camarades seront présentés à un juge ce vendredi 8 juin dans la matinée. “Après leur comparution, nous espérons qu’ils seront libérés”, a rassuré, Jacquemain Shabani, avocat de Filimbi. Carbone Béni et ses camarades ont été arrêtés alors qu’ils sensibilisaient la population à Kinshasa pour participer aux manifestations du Comité Laïc de Coordination (CLC) exigeant l’application intégrale de l’accord de  saint sylvestre.

À LA UNE
Retour en haut