Eco et Business › L'Eco en +

Butembo: journée de deuil observée le 04 juin 2018

Journée de deuil à Butembu

L’appel avait été lancé par la société civile, dans l’objectif de rendre hommage aux congolais victimes de l’insécurité dans cette partie du pays.

Après une attaque violente le 31 mai dernier contre un sous-commissariat de la police national congolaise (PNC), la société civile locale, a lancé un appel à une journée de deuil dans tout étendu du territoire de Butembu au Nord-Kivu. Une manifestation organisée en mémoire des victimes de l’insécurité.

Cette journée de deuil a paralysée des activités économiques dans le territoire de Butembo.  «Les portes des magasins, banques et même le marché central de Kahundura sont fermées, seuls les élèves ont été autorisés d’aller passer les examens. Mais dans la périphérie, la majorité des opérateurs économiques n’a pas respecté notre appel que nous évaluons déjà à une réussite de 90%», a expliqué Edgar Mateso, vice-président de la société civile de Butembo.

La société civile de Butembo a demandé au ministre de l’intérieur, Hanri Mova, de relever de leurs fonctions, certaines autorités militaires et administratives de service de sécurité à Butembo. «Nous demandons au ministre de l’Intérieur de relever les autorités sécuritaires de la ville, je fais allusion au commandant de la PNC, le chef de poste de l’ANR, les maires  voir leurs adjoints mais aussi tous les policiers et agents qui se comportent en chefs coutumiers dans notre ville», a  indiqué  Edgar Mateso.


Rappelons que quatre personnes donc trois policiers ont été tuées la semaine dernière par des hommes armés non identifiés.

À LA UNE
Retour en haut