Politique › Sécurité

Beni: Inhumation de deux officiers de FARDC

Les Forces Armées de la RDC en deuil

Ces derniers ont été tués lors des combats contre les rebelles ADF le 24 mai dernier. Ils ont été enterrés ce 29 mai au cimetière de Masiani à Beni.

Deux officiers de l’armée congolaise qui ont succombés aux balles des présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF), dans le territoire de Beni. Major Jean Claude Ngoya et lieutenant Moïse Mageni du 2101ème régiment des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), y ont péris ainsi que trois autres militaires.

La cérémonie d’hommage à l’honneur de leurs mémoires a été organisée ce mardi 29 mai 2018 au quartier général d’Ozakaf à Beni en présence des plusieurs autorités politiques et militaires. Parmi les autorités militaires, le  général Marcel Mbangu commandant  de l’opération Sokola 1, qui a encouragé les soldats afin de continuer à se battre pour la sécurité du territoire national.

Egalement présent, le maire adjoint de la commune de Beni  M. Muhindo Bakwanamaha Modeste pense : « C’est une bonne occasion de reconnaître à sa juste valeur les efforts que les FARDC sont en train de fournir, jour et nuit, pour nous procurer la paix en ville et dans le territoire de Beni. Nous saluons les mémoires de ces officiers qui viennent de nous quitter ».


Dans son allocution, le porte- parole de l’opération Sokola 1, le capitaine Mak Hazukay a souligné que les officiers tués on fait preuve de vaillance : « l’essentiel est qu’ils sont tombés les armes à la main. Les collègues d’armes ont fait preuve de courage, jusqu’à sacrifier leur vie. C’est un exemple qu’ils nous ont montrés, nous devons nous battre pour venger leur mort et pour cela nous venons de renforcer encore nos dispositifs sécuritaires ».

Rappelons cependant que, les affrontements du jeudi 24 mai dernier ont fait 19 morts dont 14 ADF et 5 militaires de FARDC.

À LA UNE
Retour en haut