International › APA

Appel d’offres : la BEAC fait le plein en apport de liquidités

La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a reçu un taux de participation de l’ordre de 41,67% à son appel d’offres du 12 juin 2018 portant sur la fourniture de liquidités, d’un montant total mis en adjudication de 285 milliards FCFA, pour le marché monétaire sous-régional, a appris APA jeudi aux termes d’un communiqué publié par l’Institut d’émission.Ainsi, sur les 20 participants à l’opération, le montant total des offres exprimées a été d’un peu plus de 357 milliards FCFA.

Le 19 décembre 2017, lors de sa 4ème rencontre ordinaire, le Comité de politique monétaire (CPM) de la BEAC avait, entre autres, maintenu inchangées ses conditions d’intervention et adopté une décision portant sur le cadre général du dispositif d’apport de liquidités d’urgence, afin de permettre aux établissements de crédit, jugés solvables, de faire face aux tensions temporaires de liquidité pouvant affecter la stabilité financière.

Selon son gouverneur, Abbas Mahamat Tolli, il s’agit d’«une logique d’anticipation» motivée par un contexte régional marqué par la vulnérabilité de la situation de trésorerie de plusieurs banques, en liaison notamment avec les difficultés financières des États.


Le mécanisme ainsi créé consiste «à fournir, de façon discrétionnaire et exceptionnelle, de la liquidité à une institution financière solvable, mais souffrant de tensions de liquidité sérieuses pouvant entraîner un risque financier majeur pour la sous-région».

Selon des sources proches du dossier, la pénurie de liquidités dans les établissements bancaires en zone CEMAC est le fait de la ruée des États vers les marchés de capitaux, avec l’objectif d’y lever des fonds devant assurer leurs budgets de fonctionnement et d’investissement public, ce à quoi s’ajoute la baisse des recettes pétrolières.

À LA UNE
Retour en haut