International › AFP

Afsud: les grandes dates de Winnie Mandela

Voici les grandes dates de Winnie Mandela, égérie populaire mais controversée de la lutte anti-apartheid qui fut l’épouse du premier président noir d’Afrique du Sud Nelson Mandela.

– 1936: naissance le 26 septembre de Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela, dite Winnie, dans la province du Cap oriental (sud).

– 1955: première assistante sociale noire du pays dans un hôpital de Soweto, le township noir de Johannesburg.

– 1958: épouse Nelson Mandela.

– 1962: reste seule avec ses fillettes après l’arrestation de son mari. Malgré les intimidations et des séjours en prison, elle devient l’une des figures du Congrès national africain (ANC).

– 1986: dans son discours le plus controversé, elle appelle à libérer le pays avec des allumettes, référence au supplice du « collier » (pneu enflammé autour du cou).

– 1990: libération de Nelson Mandela après 27 ans de prison.


– 1991: reconnue coupable de complicité dans l’enlèvement de quatre jeunes, dont un est décédé, par sa garde rapprochée, le « Mandela United Football Club » (MUFC).

– 1992: accusée de corruption et mauvaise gestion, elle est démise de ses fonctions dirigeantes à l’ANC.

– 1994: vice-ministre de la Culture dans le premier gouvernement post-apartheid. Renvoyée l’année suivante pour insubordination, elle reste députée et présidente de la Ligue des femmes.

– 1996: après quatre ans de séparation, elle divorce de Nelson Mandela.

– 1998: la Commission vérité et réconciliation (TRC) la déclare « coupable politiquement et moralement des énormes violations des droits de l’Homme » commises par le MUFC.

– 2003: condamnée pour fraude.

À LA UNE
Retour en haut