› Politique

Tensions à Lubumbashi autour de la situation de Katumbi

Katumbi toujours attendu

Les femmes ont marché jusqu’au gouvernorat, elles portaient des calicots sur lesquels on pouvait lire : « Nous exigeons le retour de Moïse Katumbi ! ».

Quatre morts, des blessées et plusieurs interpellations, c’est le bilan donné par la plateforme Ensemble pour le changement suite à des affrontements entre civil et forces de l’ordre à Lubumbashi. Pas de bilan côté officiel, le gouverneur et le numéro un de la police pour le Haut-Katanga étaient injoignables. Les femmes ont donc marché ce lundi à Lubumbashi pour exiger le retour au pays de Moïse Katumbi Chapwe. Les activités économiques ont été paralysées. Une façon pour ces femmes de dénoncer l’attitude du gouvernement qui a interdit le retour au pays de l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga.

Vendredi et samedi derniers, les autorités congolaises n’ont pas permis que le candidat Moïse Katumbi traverse la frontière zambienne à partir de Kasumbalesa. Les partisans de l’opposant refusent cependant de baisser les bras. Ils disent vouloir accentuer la pression sur le pouvoir de Kinshasa. En attendant, ce mardi, le coordonnateur pour le Grand Katanga va conduire les candidats à la députation nationale pour le dépôt de leurs dossiers au bureau de la Céni à Lubumbashi. A noter que le député national Christian Mwando, arrêté à la tête d’un groupe des manifestants venus soutenir les femmes, a été libéré le soir même.

 

À LA UNE
Retour en haut